Les édifices


 

Le "Château de Crousaz", autrefois fortifié, est l'un des plus anciens édifices de Chexbres. Plusieurs fois incendié, il fut reconstruit de 1603 à 1607. Il abritait alors une salle de justice. Aujourd'hui, on peut encore y admirer une très belle cheminée aux armoiries de ses anciens propriétaires.

Datant du XVIIIe siècle, la "Maison Wyttenbach" est l'ancienne "Auberge du Coeur d'Or". Ce bâtiment à l'architecture harmonieuse était au XIXe siècle propriété d'une famille patricienne bernoise, de laquelle il tient son nom. Il appartient depuis 1915 à la Commune de Chexbres, c'est le lieu où siegent le Conseil communal et la Municipalité, parmi d'autres manifestations.

 

Quant à l'église, dont le fin clocher néo-gothique domine le village, elle a été édifiée en 1888 sur l'emplacement d'une ancienne chapelle. Lors de sa dernière restauration en 1988, douze superbes vitraux illustrant des thèmes bibliques ont pu être réalisés par M. Jean Prahin, peintre-verrier, grâce à la générosité d'une citoyenne de Chexbres. Enfin, le Temple de Chexbres s'enorgueillit d'abriter un orgue de type romantique français, construit en 1905 par Charles Mutin, successeur de A. Cavaillé-Coll à Paris, dont il porte le nom.

Pour tout connaître sur les cloches du Temple, suivez ce lien

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier collège, qui trône aujourd'hui encore dans la rue principale du village, a été érigé en 1897.

Quelques anciennes fontaines (dont certaines sont couvertes), vestiges du temps des lavandières, ornent certaines rues et places du village.